gaz sous vide

Répondre

Smileys
:D :) ;) :( :o :shock: :? 8-) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: :geek: :ugeek:
Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est activé
[url] est activé
Les smileys sont activés
Revue du sujet
   

Étendre la vue Revue du sujet: gaz sous vide

gaz sous vide

Message par Notebad » Mer 16 Nov 2016 07:45

Salut,

Regardé "Gaz de France" qui est pas mal du tout, il y a un petit air de Jarry ubuesque, et sans doute d'ailleurs un clin d'oeil dans la spirale du robot qui s'upload pour gouverner la France.

Image
Image

Ou comment représenter par un comique assez inquiétant (c'est le meilleur) le devenir des gouvernements techniques qui se mettent en place en Europe, ce qu'on appelle la "gouvernance". L'époque devient donc différente de celle de Jarry : n'est plus moqué le roi shakespearien qui veut asseoir son pouvoir et son autorité par tous les moyens, mais plutôt le roi pantin ou marionnette, sans pouvoir, réduit à égrener les mots creux de ses conseils en communication, et dont l'ultime avatar serait le robot gouverneur.

J'ai lu ici ou là des critiques comme quoi le film n'avait pas de rythme, un peu comme le dernier film d'Eric et Ramzy, mais bon ça me paraît pas trop tenir. Il y a une école du cinéma comique français qui joue sur le faux rythme et qui est tout à fait valable, notamment pour créer le malaise (ça va jusqu'à Tati, il me semble, même s'il s'agit d'abord d'un cinéma burlesque). Pourquoi faudrait-il systématiquement penser en terme de rythme rapide ou haletant quand on pense comique ??

Haut