Capital Hark

Discussions

Re: Capital Hark

Messagepar Chantal » Ven 20 Fév 2015 16:02

Sword7 a écrit:Ce sont les xylographies qui m'ont le plus marqué dans l'expo, qui m'ont paru le plus se rapprocher d'un art révolutionnaire d'avant-garde digne de ce nom. Pour le reste, c'était essentiellement et curieusement de la peinture à l'occidentale réaliste à la truelle, représentant les membres du parti ou des scènes typiques de la révolution, des croutes monumentales et laides. Il y avait au moins probablement une certaine sincérité chez les artistes qui ont fait ça jusqu'aux années 70. Ce que je trouve insoutenable, c'est ceux (nombreux) qui font encore des trucs comme ça aujourd'hui, c'est le pire opportunisme qui soit.


Merci beaucoup Sword7, c'est en effet très beau. Je trouve qu'avec ces oeuvres picturales ascétiques et tes remarques qui les accompagnent, on comprend bien mieux ce que tu reproches sur le plan esthétique au cinéma boursouflé chinois que tu critiques vivement ces derniers temps par ici ! ;)
Chantal
 

Re: Capital Hark

Messagepar Sword7 » Dim 22 Fév 2015 16:26

Salut Chantal,

Oui, c'est ça, le film de Tsui Hark me fait plutôt penser à la tendance peintures occidentalisées célébrant la révolution (post-70 en plus, donc totalement opportuniste).

J'ai aussi oublié les affiches qui étaient très importantes dans les luttes et qui étaient également parfois intéressantes au niveau de la forme et qui apprennent des choses. Il y en avait quelques unes à l'expo, notamment une qui représente Mao avec des activistes noir-américains armés. Elle a été réalisée autour du 6 avril 68, date à laquelle Mao a fait une déclaration pour soutenir les luttes afro-américaines, juste après l'assassinat de Luther King aux USA. Comme quoi, il n'y avait pas que Bruce Lee à HK...

J'aurais dû le faire dès le début, voici l'opéra révolutionnaire (en VO) qui adapte la même histoire que le film de Tsui Hark et dont j'ai parlé précédemment :



C'est un opéra mais c'est remarquablement bien filmé, quasiment aussi bien que de la comédie musicale Hollywoodienne. Vous verrez qu'il y avait des choses qui auraient pu coller avec le meilleur du style Tsui Hark, au lieu de cela il est parti tête baissée dans la grandiloquence...
Avatar de l’utilisateur
Sword7
 
Messages: 207
Inscription: Sam 9 Fév 2013 12:40

Re: Capital Hark

Messagepar Invité » Lun 30 Mar 2015 22:11

Sword7 a écrit:C'est un opéra mais c'est remarquablement bien filmé, quasiment aussi bien que de la comédie musicale Hollywoodienne.


N'êtes-vous pas en train de soutenir que le film de propagande précédent use (consciemment ou pas) des effets de mise en scène hollywoodiens de la même époque ? Dans ce cas, pourquoi reprocher à Tsui Hark d'utiliser à son tour des effets hollywoodiens modernes pour sa version contemporaine ?
Invité
 

Re: Capital Hark

Messagepar Sword7 » Mer 1 Avr 2015 15:15

Invité a écrit:
Sword7 a écrit:C'est un opéra mais c'est remarquablement bien filmé, quasiment aussi bien que de la comédie musicale Hollywoodienne.


N'êtes-vous pas en train de soutenir que le film de propagande précédent use (consciemment ou pas) des effets de mise en scène hollywoodiens de la même époque ? Dans ce cas, pourquoi reprocher à Tsui Hark d'utiliser à son tour des effets hollywoodiens modernes pour sa version contemporaine ?


Je suis vraiment navré si vous ne voyez pas la différence ! Dans le premier cas, celui de l'opéra, il s'agit d'un spectacle dont les choix de mise en scène portent très ouvertement une idéologie révolutionnaire (avec ou sans inspiration hollywoodienne), dans le second cas il s'agit d'un spectacle de consommation courante qui vise avant tout à divertir et bassement promouvoir le maintien en place d'un régime de restauration (le choix du développement du train rapide pour illustrer les bienfaits de ce régime dans le film est d'ailleurs édifiant quand on sait les sacrifices qu'il coûte aux populations locales expropriées, que ces trains sont réservés de par leur prix à une certaine catégorie de Chinois, et la corruption massive qui a entouré ce développement hyper-rapide). Toute la différence se trouve dans l'intention, selon moi. Je n'aurais bien entendu rien contre le fait que Tsui Hark fasse un film subversif en ayant recours aux moyens hollywoodiens.

Par ailleurs, d'un point de vue strictement "cinéphile", il est plus que malheureux de voir un cinéaste tel que Tsui Hark, autrefois doué d'une certaine singularité, devenir un vulgaire suiveur (très à la traîne) d'Hollywood.
Avatar de l’utilisateur
Sword7
 
Messages: 207
Inscription: Sam 9 Fév 2013 12:40

Re: Capital Hark

Messagepar casseur » Mer 22 Avr 2015 10:59

Sword7 a écrit:J'ai aussi oublié les affiches qui étaient très importantes dans les luttes et qui étaient également parfois intéressantes au niveau de la forme et qui apprennent des choses. Il y en avait quelques unes à l'expo, notamment une qui représente Mao avec des activistes noir-américains armés. Elle a été réalisée autour du 6 avril 68, date à laquelle Mao a fait une déclaration pour soutenir les luttes afro-américaines, juste après l'assassinat de Luther King aux USA. Comme quoi, il n'y avait pas que Bruce Lee à HK...


Si cela t'intéresse, il faut lire cet article qui vient justement d'être publié par la revue Période dont j'ai déjà souvent parlé ici.
casseur
 

Re: Capital Hark

Messagepar Sword7 » Jeu 23 Avr 2015 16:45

Merci beaucoup pour le lien casseur !
Avatar de l’utilisateur
Sword7
 
Messages: 207
Inscription: Sam 9 Fév 2013 12:40

Re: Capital Hark

Messagepar Sword7 » Ven 31 Aoû 2018 07:25

Salut,

Il faudra penser à mettre à jour cette page du site avec des photogrammes du dernier film de TH. Il y a dedans un monstre dégueu, une espèce d'amas de chair sanguinolent avec des yeux partout qui finit par projeter ses yeux sur un autre personnage. TH semble prendre véritablement au pied de la lettre, au sens physiologique, la citation de Bresson.

Image

Image

Pour le reste, ça vaut pas grand chose, et on voit bien d'où provient la rengaine idéologique : "il faut sauver le pays menacé avant de s'éclairer soi-même"...

En fait, le héros Di Renjie du premier épisode - qui était un film très élaboré au niveau des personnages et de leurs relations - pouvait vraiment être vu comme un alter ego du cinéaste Tsui Hark, en particulier dans sa relation nouvelle à la Chine continentale, comme le personnage de Huang Feihong à l'époque de la série des «Il était une fois en Chine» (par exemple dans sa relation ambiguë à l'occident). Depuis ce film, son cinéma et son âme se sont dissolus dans le spectacle total, ce qu'annoncait aussi la fin de «Detective Dee 1» où l'on voyait le personnage trop humain disparaître définitivement dans les replis obscurs d'un monde souterrain. Il arrive d'ailleurs grosso-modo la même chose (mais différemment) avec Ann Hui à partir de "A simple life", à la même époque (2011), et aussi avec l'acteur Andy Lau...

En un mot, cessons d'attendre ces vieux auteurs usés et place à la jeune génération de cinéastes hongkongais ! :)
Avatar de l’utilisateur
Sword7
 
Messages: 207
Inscription: Sam 9 Fév 2013 12:40

Re: Capital Hark

Messagepar scienezma » Ven 31 Aoû 2018 11:49

Merci Sword7, c'est intéressant !

On va faire le nécessaire pour la maj de la page du site, et d'accord avec toi, gloire aux jeunes cinéastes vaillants du monde entier ! :D
Avatar de l’utilisateur
scienezma
Administrateur du site
 
Messages: 50
Inscription: Mar 5 Juil 2011 01:36

Re: Capital Hark

Messagepar JM » Sam 1 Sep 2018 11:48

Du reste la conclusion de Sword7 peut s'appliquer à un nombre très considérable d'auteurs de cette génération-là, de HK ou pas, qui paraissent fatigués de faire du cinéma et pour qui cela semble synonyme de pondre un film par an ou tous les deux ans par obligation plutôt que par nécessité. Ou alors c'est moi qui suis définitivement fatigué de cette notion ennuyeuse d'"auteur" qui produit partout de la paresse artistique (et critique)... Il y a un moment où je me dis aussi que ça sert à rien de perdre son temps à regarder (et critiquer) des films décevants de vieux loups de mer en roue libre, autant se focaliser sur ce que proposent de singulier de rares jeunes cinéastes...
JM
 

Re: Capital Hark

Messagepar scienezma » Mar 4 Sep 2018 18:22

C'est mis à jour Sword7 !
Avatar de l’utilisateur
scienezma
Administrateur du site
 
Messages: 50
Inscription: Mar 5 Juil 2011 01:36

Précédente

Retourner vers l n'y a pas de porte...

cron