Tarantino n'est vraiment plus ce qu'il était

Discussions

Tarantino n'est vraiment plus ce qu'il était

Messagepar L'âme de Couteau » Mer 20 Jan 2016 09:37

Ca y est, les Cahiers ont décrété que Tarantino n'était plus une valeur sûre ! Le pauvre cinéaste doit se demander ce qui lui arrive car son film est, en fin de compte, ni pire ni meilleur que ses précédents qui étaient ovationnés par les mêmes critiques...

Si on oublie la dernière partie de massacre assez bâclée (c'est toujours un problème pour Tarantino de terminer, de dire stop, et ça se voit. Dans ce film il n'arrive pas à conclure convenablement, mais le premier problème n'est-il pas qu'il s'impose de conclure ?), le reste est plutôt rondement mené, et les acteurs sont toujours aussi bons et filmés en adéquation parfaite avec ce qu'ils disent. J'ai, entre autres, particulièrement aimé le jeu des sous-entendus du personnage Samuel L. Jackson, et la manière dont la caméra joue avec ses regards quand il dit certaines choses lourdes de sens caché (d'ailleurs le travail sur ses regards est omniprésent dans le film puisqu'il est le plus fin observateur de la situation).

Je ne conclus pas et vous laisse la parole.
Avatar de l’utilisateur
L'âme de Couteau
 
Messages: 9
Inscription: Sam 11 Jan 2014 18:43

Re: Tarantino n'est vraiment plus ce qu'il était

Messagepar casseur » Mer 20 Jan 2016 18:29

Salut L'Artiste, ça faisait longtemps ! ;)

D'accord avec toi, à partir du flashback et du premier massacre dans l'auberge, ça part en couille (c'est surtout au niveau du scénar, il commence à vouloir tout justifier, y compris les trucs les plus invraisemblables, et il se casse la gueule). A part ça, c'est plutôt bien ficelé, même mieux que certains de ses précédents films.

Y'a un truc sympa aussi j'ai trouvé, c'est l'ouverture du film sur la croix. On voit le Christ crucifié et on suit ensuite les types qui ont quand même une forme de "morale" dans la suite du film. Par contre, au début du flashback, quand on voit passer la deuxième diligence, le dernier plan de la séquence est pris de l'autre côté de la croix et celle-ci est vide, plus de Christ, alors que nous allons suivre les exactions de la bande dépourvue de toute humanité et de tout scrupule qui va massacrer les proprios de l'auberge. Les deux faces de la croix représentent les deux catégories de "salopards" du film, et on voit bien de quel côté se place Tarantino (y'a qu'à voir ce que se prend sur la gueule la cheffe du gang Daisy tout le long du film, pour terminer édentée et couverte de sang et de gerbe !! lol).
casseur
 

Re: Tarantino n'est vraiment plus ce qu'il était

Messagepar JM » Mer 27 Jan 2016 08:37

Vu aussi, je serais plus sévère que vous sur la "fin" car je trouve comme vous que c'est bâclé et ça occupe quand même presque 45 min de bobine, donc ça fout en l'air pas mal le film et laisse pas forcément un bon souvenir.

Ceci dit, comme le constatait L'âme de couteau avant, ça me semble pas pire que la fin de Boulevard de la mort (lui beaucoup plus court, par contre) que j'ai revu récemment et qui se traine en longueur avec ses scènes de course-poursuite en bagnole interminables et d'un autre temps...
JM
 


Retourner vers l n'y a pas de porte...