fantômes haineux, trucages et mascarades

Discussions

Re: fantômes haineux, trucages et mascarades

Messagepar Karlos » Sam 12 Jan 2013 10:12

Quelques coupures de presse

Pire qu'abject :

RALLYE - Le Dakar a encore été endeuillé vendredi...

De notre envoyé spécial à Salta (Argentine)

«Un accident, par définition, c’est quelque chose d’imprévu». Quelques heures après l’accident qui a coûté la vie au motard français Thomas Bourgin, Etienne Lavigne, le patron de la course, essaie de maintenir sa course à flots. Pour la 2e journée consécutive, le Dakar a été endeuillé, mais la course va bien continuer.

Lavigne a donc annoncé à tous les motards, avant de prendre le départ de la spéciale de vendredi, le tragique accident. «Ils sont partis en course, en toute transparence, ils ont souhaité continuer la compétition», reprend Etienne Lavigne. Difficile d’aller tâter le terrain chez les motos: ils sont dans un bivouac dédié pour l’étape en autonomie, où ils n’ont le droit à aucune assistance.

Ils reprendront donc le départ samedi. En arrivant à Tucuman (Argentine), ils en sauront peut être plus sur les circonstances du drame. Les relevés du Tripy (une sorte de GPS) de la moto de Bourgin n’indique pas d’excès de vitesse. L’accident ayant eu lieu à 4300 mètres d’altitude, le manque d’oxygène est peut être une piste. «Il y avait quatre caissons de décompression, des bouteilles d’oxygène dans les véhicules d’organisation», reprend Etienne Lavigne. Selon lui «tout est étudié pour qu’ils arrivent dans les meilleures conditions». Une fois encore fois, ça n’a pas suffi.
Antoine Maes, à Salta (Argentine)


Un accident de la circulation a fait 2 morts et 7 blessés mercredi soir en marge du rallye Dakar 2013, au cours d'une étape reliant le Pérou au Chili. Le drame s'est produit mercredi à 21h30 locales sur le territoire péruvien, impliquant un véhicule d'assistance du rallye. Le conducteur du véhicule et l'un des passagers d'un taxi percuté frontalement ont trouvé la mort, a annoncé ASO (Amaury Sport Organisation).
Selon le communiqué de la société organisatrice du rallye, l'accident, qui a eu lieu 10 km avant la frontière avec le Chili, implique un véhicule d'assistance avec 3 passagers, et deux taxis locaux.
« L'un des deux taxis a subi un choc frontal avec le véhicule d'assistance. Le second taxi, voulant éviter l'accident, a effectué plusieurs tonneaux », précise le communiqué, qui ajoute que sept autres personnes - 3 passagers du véhicule d'assistance et 4 Péruviens - ont été blessées et transportées dans les hôpitaux de Tacna, une ville du sud du Pérou.
L'accident est survenu peu après l'arrivée de la 5e étape, courue mercredi entre Arequipa, au Pérou, et Arica, au Chili.
Les autorités péruviennes ont ouvert une enquête pour déterminer les causes exactes de l'accident.


Et puis, une fois n'est pas coutume, un peu de people :

La fille aînée de Klaus Kinski accuse son père de l'avoir violé enfant

Vingt-deux ans après la mort de Klaus Kinski, à 65 ans, en 1991, cette comédienne de théâtre aujourd'hui âgée de 60 ans dévoile les souffrances infligées par ce père, légende torturée du cinéma, personnage charismatique connu pour son regard intense et ses yeux exorbités.

Intitulé "Kindermund" (Bouche d'enfant, car la vérité sort de la bouche des enfants, ndlr), l'ouvrage édité par Suhrkamp, un des plus importants éditeurs allemands, et tiré à 50.000 exemplaires, raconte en 271 pages comment ce père a abusé sexuellement de sa fille aînée, dès l'âge de cinq ans et jusqu'à 19 ans.

Sa demi-soeur Nastassja, 51 ans, la "Tess" de Polanski à qui Pola dit ne s'être jamais confiée, s'est dit "profondément bouleversée" dans une lettre au quotidien populaire allemand Bild parue vendredi.

La fille de Klaus Kinski dit avoir été abusée sexuellement par son père

"C'est un moment difficile pour moi. Je suis aux côtés de ma soeur, je la soutiens. Je suis profondément bouleversée. Mais je suis aussi fière de la force qu'elle a eu d'écrire un tel livre. J'en connais le contenu. J'ai lu ses mots. Et j'ai pleuré longtemps", confie la comédienne, qui vit à Los Angeles.

"Ma soeur est une héroïne. Car elle a le courage de libérer son âme et ainsi son avenir du poids du secret", ajoute la vedette de "Paris,Texas" de Wim Wenders. Et Nastassja Kinski envoie un message d'espoir à tous les enfants victimes de leur père : "Il peut y avoir de l'aide. Pour tous ceux qui vivent dans la peur".

Dans un entretien avec l'hebdomadaire allemand Stern, publié jeudi, Pola Kinski détaille les rapports incestueux auxquels son père la poussait : "Il m'a toujours embrassé la bouche ouverte. Je trouvais cela dégoûtant".

Elle raconte qu'il l'a violée pour la première fois à l'âge de neuf ans, alors qu'elle portait une robe de communiante, dans un luxueux hôtel de Munich (sud). "Je voulais le confesser" au curé, raconte Pola Kinski. "Mais quand j'étais en face de lui (...), je ne pouvais pas le dire".

Dans la relation sexuelle, "il se comportait comme dieu. Il prenait ce qu'il voulait". Selon Pola Kinski, son père profitait de sa détresse affective, sa mère et son beau-père ne lui manifestant pas l'amour dont elle avait besoin. "D'un côté, il abusait de moi, il me violait. De l'autre il m'envoyait dans les pensionnats les plus chers", raconte-t-elle.

Selon elle, il n'a jamais éprouvé de regret. "Je me suis tue longtemps. Parce qu'il m'avait interdit de parler (...) Et à chaque fois, je l'ai vite oublié, refoulé"

Dans un livre autobiographique paru en 1975 et intitulé: "Ich bin so wild nach deinem Erdbeermund" -Je suis tellement fou de ta bouche à la fraise-, Klaus Kinski, marié trois fois et qui se vantait d'avoir "fait l'amour à mille femmes", racontait ses préférences sexuelles pour les mineures, selon le quotidien Bild.

Il y décrivait notamment le viol d'une adolescente de 15 ans, dont il a couvert les cris en mettant le son du téléviseur à fond, continue le journal. Epuisé, l'ouvrage est ressorti en 1991, apuré et avec le titre "Ich brauche Liebe" -J'ai besoin d'amour-, ajoute Bild.

Dans ses mémoires, ils racontait également une enfance misérable et une adolescence torturée, avec une initiation sexuelle incestueuse.

Pola Kinski affirme avoir aussi écrit son livre en réponse au culte actuel dont son père est l'objet, présenté comme un acteur de génie dont on célèbre les films comme "Aguirre, la colère de Dieu" et "Fitzcarraldo", signés Werner Herzog. "Je ne pouvais plus entendre : "Ton père! Génial ! Un génie ! Je l'ai toujours aimé !"

Quand elle pense à lui, elle dit n'éprouver que "du dégoût et un sentiment de vide".


Notez les précisions à propos du bouquin (nombre de pages, nombre d'exemplaires, éditeur), et le style de la dépêche doit faire envie, il ne manque que le prix et un lien direct vers Amazon. Le final est incroyable, en quoi tout ceci ne ferait-il pas de lui un grand acteur et certains films dans lesquels il a joué de grands films ? (d'ailleurs Herzog n'a jamais caché les choses que faisait Kinski et dont il avait parfaitement connaissance).
Karlos
 

Re: fantômes haineux, trucages et mascarades

Messagepar JM » Mar 5 Fév 2013 09:51

http://bcove.me/3b8msvc6

Faut bien reconnaitre que certains rédacteurs des Cahiers avaient vu arriver d'assez loin ce qu'il en serait d'Assayas...
JM
 

Re: fantômes haineux, trucages et mascarades

Messagepar casseur » Jeu 14 Fév 2013 12:33

Je prends une dépêche au hasard mais j'imagine aisément qu'elles sont grosso-modo toutes dans le même ton :

Nantes. En fin de droits, il s'immole devant Pôle Emploi

14 février 2013

Un chômeur en fin de droits s'est donné la mort, hier matin, devant son agence Pôle Emploi, à Nantes. L'homme, qui s'est immolé par le feu, avait prévenu, la veille, qu'il passerait à l'acte.

Un homme, âgé de 43 ans, chômeur en fin de droits d'indemnisation, a mis fin à ses jours, hier, à Nantes en s'immolant par le feu, devant l'agence Pôle Emploi de son domicile, après s'être aspergé d'essence. L'agence avait reçu, mardi, un mail de cet homme annonçant son intention de passer à l'acte dans la semaine, devant son agence de Nantes-Est, pour protester contre le rejet de son dossier alors qu'il estimait avoir travaillé suffisamment d'heures. Pôle emploi a indiqué, hier, dans un communiqué, l'avoir alors « immédiatement recontacté pour rechercher avec lui les solutions possibles ». L'agence assure avoir, « dans le même temps », alerté pompiers et forces de l'ordre. Présents, hier, aux abords de l'agence, ces derniers « sont intervenus immédiatement mais n'ont rien pu faire » pour empêcher « ce geste dramatique », précise la direction, en apportant son « soutien » aux agents « profondément choqués ».

« Tout a été fait pour éviter le drame »

« Il y avait, ici, ce matin, tous les services de Pôle Emploi et les services extérieurs en termes de police et de pompiers pour faire face à un drame dont on connaissait l'intensité » a jugé Michel Sapin, le ministre du Travail, qui s'est rendu sur place, à Nantes, hier soir. Il a ajouté que « tout a été fait » pour empêcher, sans y parvenir, l'immolation mortelle du chômeur. « Les règles (d'indemnisation, ndlr) ont été appliquées avec l'humanité qui convient, avec les explications nécessaires mais il y a parfois des moments où on est dans une telle situation, qu'on ne comprend plus les explications », a-t-il ajouté. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ancien maire de la ville de Nantes, a, manifesté sa « très forte émotion ». Il a évoqué une « situation de précarité et aussi sans doute un drame humain ».


http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/nantes-en-fin-de-droits-il-s-immole-devant-pole-emploi-14-02-2013-2004627.php

Sapin et Ayrault font très fort. Le type comprenait plus les explications de PE selon Sapin, c'est pas leur faute, c'est pas nous, c'est lui ! Hop ! Toute l'humanité de la gauche au pouvoir est illustrée ici. Et le premier ministre d'en rajouter une couche, "on tient sans doute un drame humain", mais pas de l'humanité de la machine PE (celle qui est quand même un peu secouée par cette histoire, la pauvre, et qui préfère envoyer les pompiers et les flics plutôt que de réexaminer sérieusement le dossier - on imagine d'ici les "solutions possibles" qu'ils avaient dû proposer au mec), de l'autre, l'individuelle, celle qui laisse chacun se démerder dans son coin une fois que nous on a fait tout ce qu'on pouvait dans les limites de l'entendement de l'autre, et de son acceptation de la situation dont on l'assomme.

Ca fait toujours quelques tags :

Faits divers
suicide
immolation
feu
pole emploi
chomeur
fin de droits
casseur
 

Re: fantômes haineux, trucages et mascarades

Messagepar casseur » Mer 6 Mar 2013 17:54

Toujours dans la catégorie actualité surréaliste, un nouveau type de menace contre les méchants dangereux pour notre paisible monde marchand : "t'es méchant avec tes essais nucléaires, je te vends plus de sacs LV et de champagne Mumm". La leçon de morale est magnifique, on imagine la portée que cela aura sur les dirigeants nord-coréens. Plus de jouets, na ! Y vont bien réfléchir comme ils sont pas sympas et hypocrites avec leur peuple et le monde entier, oh pour ça oui ! Non mais, ça se mérite des mocassins Nebuloni !

Le luxe premier visé dans le projet de résolution sur Pyongyang
06/03 | 03:39

Un projet de résolution américain contre la Corée du Nord, qui devrait être voté cette semaine, interdit explicitement la vente de yachts ou de voitures de sport à l'élite au pouvoir à Pyongyang, confie un diplomate des Nations unies.

La représentante permanente des Etats-Unis à l'Onu, Susan Rice, a fait circuler mardi le texte approuvé par Pékin après trois semaines de négociations bilatérales avec Washington. Ces nouvelles sanctions interviennent en réaction à l'essai nucléaire effectué par la Corée du Nord le 12 février, le troisième de son histoire après 2006 et 2009.

L'exportation de produits de luxe vers la Corée du Nord est prohibée depuis les sanctions imposées à Pyongyang après le premier essai nucléaire de 2006 mais le Conseil de sécurité n'a jamais défini ce qu'est un "produit de luxe", laissant les pays membres décider par eux-mêmes de cette définition et permettant souvent à la Corée du Nord de contourner l'interdiction.

Le projet de résolution, que le Conseil espère adopter d'ici jeudi, appelle à mettre fin à la fourniture de biens spécifiques à la Corée du Nord tels que les yachts, les voitures de luxe et les voitures de sport ainsi que certains bijoux.

Ces mesures visent l'élite nord-coréenne "qui mène un train de vie plutôt dispendieux pendant que le reste du pays s'appauvrit", a déclaré le diplomate à l'Onu.

INTERMEDIAIRES

Un diplomate en poste dans la capitale nord-coréenne, s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, a déclaré avoir vu récemment des Nord-Coréens autorisés à se rendre à l'étranger revenir dans leur pays avec quantité de produits de luxe.

"Je n'ai jamais vu un avion aussi chargé de biens de ce type", a dit ce diplomate. "Tout était rempli de bouteilles et de sacs", a-t-il ajouté, parlant d'un vol commercial régulier entre Pékin et Pyongyang.

Le projet de résolution renforce également les mesures d'inspection des navires de transport nord-coréens. En cas d'informations crédibles sur la présence de marchandises interdites, tout pays sera tenu de procéder à une fouille alors que ces inspections se faisaient jusqu'ici sur la base du volontariat et ne s'appliquaient pas nécessairement aux produits de luxe.

Dans un rapport l'an dernier, le panel d'experts des Nations unies sur la Corée du Nord, qui surveille l'application des sanctions, a relevé plusieurs tentatives de Pyongyang pour importer des yachts. Un intermédiaire autrichien a ainsi coopéré avec une société chinoise basée à Dalian pour fournir deux yachts à la Corée du Nord.

Le panel a souligné que l'application de l'embargo sur les produits de luxe posait problème car c'est à chaque pays de définir sa propre liste de biens interdits, et tous ne l'ont pas fait. Il a noté que des biens considérés comme des produits de luxe par de nombreux pays ne l'étaient pas par la Chine, première alliée de Pyongyang et destination favorite des Nord-Coréens privilégiés.


Sinon, vous avez remarqué comme par ici les médias n'ont jamais autant parlé de Chavez que depuis qu'il est en phase terminale, et maintenant décédé ?
casseur
 

Re: fantômes haineux, trucages et mascarades

Messagepar JM » Jeu 7 Mar 2013 09:21

L'information aujourd'hui quasi-instantanée venant des différentes régions du monde a au moins le mérite de permettre des montages révélant, ici les continuités, là les aberrations, de comparer les situations, leur traitement. Aujourd'hui pe plus encore qu'hier des actualités critiques dures ont besoin de la science du montage. Mais aujourd'hui plus qu'hier celles-ci paraissent dépossédées de leur puissance, sans utilité vis-à-vis du commun des mortels qui est à titre individuel tout à fait à même de les réaliser, au moins dans sa conscience. Brecht avait tout compris, question forme (le montage) et question politique (critique de la domination marchande bourgeoise), faut relire ses notes sur 40-45.
JM
 

Re: fantômes haineux, trucages et mascarades

Messagepar VPV » Jeu 21 Mar 2013 19:21

Image

C'est qui la bouffonne à côté d'Angela Davis ?

Despentes qu'elle s'appelle et c'est elle-même, comme rédactrice en chef de ce numéro spécial de Libé des écrivains, qui ose se mettre ainsi en scène, à égalité avec Davis, en couverture. C'est pas un rédacteur en chef stupide, c'est bien pire. Davis seule, ça aurait sans doute été moins vendeur, moins parlant. Il fallait la star du numéro, à côté. Consternant. C'est qui qui disait qu'on reconnaît les cons à leur manière de tout oser ?
VPV
 

Re: fantômes haineux, trucages et mascarades

Messagepar casseur » Mer 27 Mar 2013 20:49

"On va tout faire pour que la vérité éclate", ajoute Carla Bruni-Sarkozy au Parisien. "C'est impensable d'imaginer qu'un homme comme lui puisse abuser de la faiblesse d'une dame qui a l'âge de sa mère".


C'est délicieux. Cette remarque laisse supposer qu'un homme comme lui puisse éventuellement abuser de la faiblesse de certaines personnes, voire de certaines dames, mais pas "de dames aillant l'âge de sa mère". On a des principes chez les Sarkozys, non mais !
casseur
 

Re: fantômes haineux, trucages et mascarades

Messagepar Chantal » Ven 10 Mai 2013 22:47

JM a écrit:http://bcove.me/3b8msvc6

Faut bien reconnaitre que certains rédacteurs des Cahiers avaient vu arriver d'assez loin ce qu'il en serait d'Assayas...



Bien sûr ces quelques mots en interview ne sont pas grand chose comparé à son film dont il fait la réclame ! Le côté réactionnaire ("on pourra refaire du cinéma plus tard", dit un des personnages du film, comprendre du cinéma à la manière d'Assayas, roulé dans son petit confort), musée grévin de l'après-mai jouant avec les gros concepts et les clichés médiatiques liés à l'événement semble tellement assumé par l'auteur qu'on n'a même pas envie d'en discuter, d'analyser dans le détail. L'aspect totalement décomplexé du truc décourage toute critique sérieuse, à moins de se prendre pour Don Quichotte. On sent d'emblée qu'il vaut mieux se résigner et passer son chemin, qu'on y perdrait son temps et son énergie. C'est vraiment le genre de film qui fait désespérer du cinéma, quoi.
Chantal
 

Re: fantômes haineux, trucages et mascarades

Messagepar JM » Sam 11 Mai 2013 15:46

Chantal a écrit:
JM a écrit:http://bcove.me/3b8msvc6

Faut bien reconnaitre que certains rédacteurs des Cahiers avaient vu arriver d'assez loin ce qu'il en serait d'Assayas...



Bien sûr ces quelques mots en interview ne sont pas grand chose comparé à son film dont il fait la réclame ! Le côté réactionnaire ("on pourra refaire du cinéma plus tard", dit un des personnages du film, comprendre du cinéma à la manière d'Assayas, roulé dans son petit confort), musée grévin de l'après-mai jouant avec les gros concepts et les clichés médiatiques liés à l'événement semble tellement assumé par l'auteur qu'on n'a même pas envie d'en discuter, d'analyser dans le détail. L'aspect totalement décomplexé du truc décourage toute critique sérieuse, à moins de se prendre pour Don Quichotte. On sent d'emblée qu'il vaut mieux se résigner et passer son chemin, qu'on y perdrait son temps et son énergie. C'est vraiment le genre de film qui fait désespérer du cinéma, quoi.


Salut Chantal,

Assayas c'est un peu le Bertolucci du cinéma français, non? Grosso modo je pense qu'il n'y a plus rien de bon à attendre de ce cinéaste... J'ai revu son "Irma Vep" récemment, c'était pas trop mal, plus sympathique que ses dernières croûtes, même si la construction du film est assez grossière, on sent qu'il était déjà sur un mode "je rends hommage aux uns et aux autres" dans tous les sens, sans apporter grand chose de lui-même. Il pose quand il est dans le registre "classique" et il pose aussi quand il est dans le registre "expé". C'est à voir ne serait-ce que pour Maggie Cheung.
JM
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers l n'y a pas de porte...

cron