les arnaques d'arte

Discussions

Re: les arnaques d'arte

Messagepar JM » Ven 28 Oct 2016 06:52

Sword7 a écrit:Un reportage de propagande diffusé par Arte sur la Chine et Confucius. Point de vue absolument unique sur la philosophie confucéenne qui rejoint le discours national officiel sur les vertus de ce courant de pensée du passé qui permet d'"harmoniser" la société, et qui peut servir ce qu'on fait de mieux aujourd'hui, à savoir le merveilleux capitalisme et l'esprit de compétition contemporains (c'est quasiment dit tel quel). Absolument aucune critique n'est ouvertement formulée (aussi bien sur la conception de la famille que de la société), au contraire tout semble bon à prendre, et beaucoup plus important en effet est le long passage sur les lointains descendants du philosophe qui semblent toujours former une caste à part en Chine et à l'étranger. Pas étonné de découvrir au générique final que le film est en fait une production CCTV. CQFD.

Il y a quelques semaines la chaîne avait proposé une série de reportages sur la Chine et ses photographes qui était beaucoup mieux ficelée et intéressante.


L'autre jour ils ont sorti une panoplie de documentaires anti-gouvernementaux et anti-communistes, donc faut croire qu'ils prennent que ce qui leur plait des productions du gouvernement (la propagande nationale néo-confusianiste - ah comme c'est mieux que l'idéologie communiste !!)... Il y avait un reportage sur les camps de travaux forcés, en fait ça mélangeait un peu tout : prisons, camps, goulags, peine de mort, hier, aujourd'hui, prisonniers et prisonniers politiques ou religieux... Il y a même eu un petit passage pour vanter les mérites des USA plus préoccupés des droits de l'homme en Chine que les européens (lol). Le reportage commence dans un musée des camps de travaux forcés à NY où sont comparés les victimes des nazis celles du stalinisme et celles du communisme chinois : les méchants habituels de l'Histoire américaine. Ca dit déjà l'orientation du reportage..

Il y avais aussi un entretien avec Domenach, mais le pauvre gars a visiblement vraiment rien à dire d'intéressant sur la Chine que tout le monde ne sache déjà (sa conclusion : "s'il n'y a pas de problèmes en Chine dans le futur il n'y aura pas de problème, mais attention s'il y a des problèmes il y aura des problèmes"). C'était aussi affligeant et gênant de voir "un éminent spécialiste" utiliser la rhétorique stéréotypée du "eux "et du "nous", du "les chinois sont...".
JM
 

Re: les arnaques d'arte

Messagepar scienezma » Sam 29 Oct 2016 09:11

Salut JM, ouais j'ai vu aussi. Ils ont repassé un reportage qui était déjà passé il y a quelques mois sur la Sibérie aussi.

Celui sur le goulag est en effet assez nul, le sujet est intéressant et préoccupant mais bon là c'est tellement mal foutu, tout est mélangé comme tu dis, les chiffres avancés (pour aujourd'hui notamment) sont au conditionnel sans véritables sources et agrègent aussi probablement beaucoup de choses relativement différentes comme le fait le reportage d'une façon générale, on passe de la période Mao à aujourd'hui en un clin d'oeil... le plus gênant c'est qu'on voit très clairement que le discours qui sous-tend tout ça est idéologiquement orienté et soutenu par des USA (exactement donc ce qu'attend la Chine pour pouvoir disqualifier les infos qui sont données dedans) jouant comme d'habitude très bien les moralisateurs outrés qui pointent du doigt mais qui ne se préoccupent pas beaucoup de savoir combien de prisonniers politiques ou d'innocents ils ont eux-mêmes dans leurs cellules voire dans leurs couloirs de la mort, quand la peine de mort sera abolie chez eux, comment fonctionne leur justice en faveur des riches et contre les pauvres, quand la police cessera de tuer des gens dans la rue notamment en raison de leur couleur de peau, qu'est-ce qu'il se passe ou s'est passé à Guantanamo pour leurs "méchants" à eux qui étaient censés chercher à déstabiliser le pays de l'intérieur, etc, etc.

Le reportage sur les élèves de Shaolin est déjà plus intéressant. Pas de voix-off, que des témoignages et du silence qui laisse chacun un peu penser par soi-même et se faire sa propre idée.
Avatar de l’utilisateur
scienezma
Administrateur du site
 
Messages: 53
Inscription: Mar 5 Juil 2011 01:36

Re: les arnaques d'arte

Messagepar JM » Dim 30 Oct 2016 08:04

mais qui ne se préoccupent pas beaucoup de savoir combien de prisonniers politiques ou d'innocents ils ont eux-mêmes dans leurs cellules voire dans leurs couloirs de la mort, quand la peine de mort sera abolie chez eux, comment fonctionne leur justice en faveur des riches et contre les pauvres, quand la police cessera de tuer des gens dans la rue notamment en raison de leur couleur de peau, qu'est-ce qu'il se passe ou s'est passé à Guantanamo pour leurs "méchants" à eux qui étaient censés chercher à déstabiliser le pays de l'intérieur, etc, etc.


C'est ce dont parle le dernier film de Moore, il y a d'ailleurs justement un passage où il évoque l'exploitation industrielle des prisonniers états-uniens dans les prisons du pays qui est l'exact symétrique de certains extraits du reportage passé sur Arte à propos de la Chine. Les deux films ont un état d'esprit relativement opposé, à savoir que Moore montre ce qui pourrait améliorer son pays chez les autres (non sans un peu d'humour, et un coup de massue final ethnocentriste malvenu - d'autant plus qu'il était peut-être programmé d'avance), tandis que le reportage d'Arte cherche au contraire comment se rassurer soi-même en regardant ce qui ne va pas chez les autres plutôt que chez soi.
JM
 

Re: les arnaques d'arte

Messagepar Notebad » Mer 2 Nov 2016 08:18

En film de fiction pas trop mauvais sur les rouages du système judiciaire et pénitentiaire américains vous avez "Blackbird" qui était sorti en 2013 en France, je crois. Ca raconte un fait divers : comment un ado victime de harcèlement au lycée se retrouve suspecté de préparer une tuerie de masse pour se venger, et tombe dans les engrenages d'une justice kafkaïenne qui pratique la présomption de culpabilité. Le réalisateur affine ce que Gus Van Sant évoquait en creux dans son "Paranoid Park" tourné à l'époque du Patriot Act, mais sans jamais vraiment basculer dans le film-dossier grâce au regard attentionné qu'il porte à ses personnages et sa mise en scène sobre mais élégante.

(On me dira que les histoires n'ont pas grand chose à voir,) mais Jason Buxton s'épargne également de mettre en opposition de manière démagogique l'individu innocent et victime broyé injustement par le système judiciaire et un vrai méchant coupable, habité par le Mal absolu et qui reste libre et court toujours dans la nature, qui mérite l'incarcération à vie, voire une bonne balle dans la tête (je pense évidemment à l'insupportable film d'Eastwood, "Changeling", qui de pamphlet contre les abus de la justice américaine se transformait in fine en plaidoyer pour la peine de mort).
Notebad
 

Précédente

Retourner vers l n'y a pas de porte...

cron